Saisons Culturelles

couv+play

Le spectacle vivant a été violemment impacté par la crise sanitaire exceptionnelle qui a paralysé le pays dès le mois de mars.
 
Malgré tout, les artistes n’ont pas cessé de travailler, dans l’ombre pour certains, en exposant leurs productions sur sur les réseaux sociaux pour d’autres.
 
Le temps est désormais venu de rallumer les projecteurs des théâtres condamnés au silence, et de réorganiser la rencontre entre ces créateurs et leurs publics.
 
Il y a urgence à mettre un terme à cette frustration réciproque et à relancer les mécanismes d’une action cultuelle génératrice de lien social et nécessité économique de premier plan.
 
Malgré ce contexte inédit, c’est une saison riche et passionnante qui vous est proposée ici.
 
La fin de l’année 2020 sera essentiellement consacrée aux concerts reportés du festival Jazz Naturel.
 
Pour 2021, la programmation fera la part belle aux spectacles grands publics et familiaux et le divertissement sera un fil conducteur de cette nouvelle feuille de route.
 
Côté théâtre, les textes du répertoire classique seront revisités par des compagnies confirmées à travers des mises en scène modernes et décalées. Les établissements scolaires ont déjà manifesté leur intérêt : les séances qui leur seront consacrées affichent déjà complet pour certaines.
 
Plusieurs créations originales et poignantes verront le jour sur les planches du Théâtre Francis-Planté.
 
La musique sera présente sous toutes ses formes : Chœur d’Opéra, ensemble baroque, musiques du monde, chanson, électronique.
 
Une nouvelle fois l’association Les Triporteurs sera une précieuse complice dans l’enrichissement de ce programme orthézien.
 
Les équipes du service culturel et du Théâtre Francis-Planté mettront en œuvre les dispositions qui s’imposent pour vous accueillir dans les meilleures conditions sanitaires possibles.
 
Je vous donne rendez-vous le 24 septembre pour partager un lever de rideau tant attendu sur une nouvelle saison que je souhaite porteuse d’espoir à l’aune des nouvelles fonctions que j’ai désormais l’honneur d’assumer.

 
Marie de Moro
Adjointe à la Culture et au Patrimoine